Les ateliers d’écriture avec Marina m’ont fait prendre conscience de l’énergie de la parole, celle que je donne et celle que je reçois.

Avant de la donner, avant qu’elle ne parte exister dans le monde extérieur d’une manière autonome, elle parcourt un chemin souvent difficile, de grande fragilité. Un chemin osé.

Oser devient plus facile grâce à la pratique de l’éloge de soi qui invite à jouer.

Je m’amuse, enfin,  à nouveau, tel un enfant,  à dire des choses incroyables de moi comme « je suis Reine de la Nature », « je suis la grande Dame qui connaît le chemin ».

Affirmer cela ! Un moment, dire cela paraît terrible, j’ai peur. En jouant cela devient possible et chemin faisant, la grande dame prend peu à peu forme, et de la puissance. Ce qui a commencé par un jeu se termine par la rencontre d’une richesse intérieure insoupçonnée et cette rencontre fait du bien à l’Être.                

 Ljiljana